Dermite séborrhéique et propriétés anti-allergiques de l’hydroxychloroquine

Des dermatologues chinois viennent de publier l’étude d’un patient atteint du SIDA ayant également une dermite séborrhéique du visage alors que l’utilisation orale d’hydroxychloroquine a résolu cette réaction de la peau: https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/ced.14476

L’hydroxychloroquine, une ancienne molécule peu coûteuse avec peu d’effets secondaires aux posologies couramment utilisées a montré son efficacité contre le lupus érythémateux disséminé et également récemment contre l’infection virale par SARS CoV2: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7508006/

J’ai publié dès 1978 l’étiologie de ma dermatite familiale qui ressemble à une dermite séborrhéique, une allergie à l’haptène nicotine (confirmation par trois groupes internationaux de recherche: Jacques Benveniste INSERM U200, Paris, France / Alain L. de Weck, Inselspital, Berne, Suisse et Samuel B. Lehrer, New Orleans, USA) contenu dans la fumée de tabac active et passive alors que ce syndrome dermatologique a été décrit pour la première fois en 1887 au moment où la fumée de tabac a commencé par envahir les lieux publics: https://www.bernardsudan.net/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie/ et https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

Aussi, en cherchant bien l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour le traitement de différentes maladies, on arrive à une surprise car cette molécule a été utilisée avec succès pour traiter des asthmes modérés tout en diminuant le taux sérique des IgE, anticorps réaginiques allergiques:

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9723661

On constate donc que l’hydroxychloroquine a de nombreuses activités dont celle de diminuer le taux des anticorps allergiques IgE et de traiter les asthmes modérés nous permettant ainsi d’amener une réponse allergique au cas de dermite séborrhéique observé par les dermatologues chinois. De plus, on peut constater qu’en 1998, tout le monde savait que l’hydroxychloroquine était très bien tolérée et qu’elle représentait une aide potentiel pour le traitement de l’asthme! Le résumé des chercheurs est clair:

« L’hydroxychloroquine (HCQ) est un médicament immunomodulateur bien toléré et sûr, avec une efficacité prouvée dans les maladies rhumatismales et des actions connues qui suggèrent une utilité potentielle dans le traitement de l’asthme. »

On peut également se demander pourquoi certains asthmes modérés ne sont pas traités avec l’hydroxychloroquine alors que le cromoglycate de sodium (Lomudal), une ancienne molécule sans effets secondaires et très efficace a été retiré de la vente par Sanofi en 2019 pour favoriser un traitement parentéral coûteux par anticorps monoclonaux et dont les effets secondaires ne sont pas encore évalués: https://www.bernardsudan.net/sanofi-dupixent-et-cromoglycate-de-sodium/

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber