Réflexions pharmacologiques

Alors que plus de cinq cents médicaments ont été déremboursés en France pour le « peu de service médical rendu » et alors que ces mêmes « médicaments » avaient eu des AMM (autorisations de mise sur le marché), je me demande comment la « science officielle » a pu imposer à Jacques Benveniste des études en « double aveugle contre placebo »…Ces mêmes « médicaments » ne seraient jamais « passés » avec des études en simple aveugle….
Conclusion: les intérêts économiques majeurs imposaient à certaines personnes de « neutraliser » coûte que coûte les travaux de Benveniste. Vingt ans après, nous sommes devant l’évidence que des secteurs entiers de l’industrie pharmaceutique doivent se restructurer ou disparaître rapidement: les visiteurs médicaux ne peuvent plus promouvoir que l’aspirine et le paracétamol et il est dommage de décéder d’une crise cardiaque après la prise d’un Coxib pour traiter un rhumatisme…On ne parle même pas du décryptage du génome humain qui devait tout résoudre ! L’industrie automobile a le même problème avec les voitures à air comprimé…qui arrivent (http://www.mdi.lu/).

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net/ https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://wordpress.com/view/www.bernardsudan.net