Quand des chercheurs découvrent de l’histamine dans la peau des dermites séborrhéiques…

Enfin une bonne nouvelle pour les personnes atteintes de dermites séborrhéiques. En effet, un groupe de recherche américain (1)… et non français vient de mesurer le taux d’histamine dans la peau du cuir chevelu des DS, trente trois années après ma première publication démontrant une étiologie allergique à l’origine de la DS (2).
Ces chercheurs ont relié la présence d’histamine dans la peau en liaison avec les démangeaisons… alors que je soutiens depuis pratiquement quarante ans que les mastocytes tissulaires libèrent leurs médiateurs de l’allergie et de l’inflammation comme par exemple l’histamine en présence de l’haptène nicotine dans la fumée de tabac active et passive alors que la pseudo-théorie de la séborrhée s’est effondrée lamentablement en 1983 (3).
A l’époque, j’avais utilisé le test de dégranulation des basophiles humains (TDBH de Jacques Benveniste) afin de mesurer la réactivité des basophiles sanguins, cellules équivalentes des mastocytes tissulaires dans la peau.
Mais évidemment pour l’éditeur de ma première publication (Georges Halpern, 4), j’avais construit un « château de cartes qui ne manquerait pas de s’effondrer au vent du bon sens ». On connaît la suite: publications dans les revues anglo-saxonnes de haut niveau (The Lancet, 5) et chapître d’immunologie dans le livre de Ronald R. Watson aux USA (6).
La « Science » française est encore passée à côté comme elle a combattu sans relâche les travaux géniaux de Jacques Benveniste, directeur de recherches à l’INSERM. Jacques Benveniste m’avait à l’époque précisé la méthodologie pour mesurer le taux de PAF-acether dans les squames de dermite séborrhéique pour que des dermatologues de la recherche m’aident à mesurer ce médiateur de l’allergie et de l’inflammation: j’attends toujours leur réponse… depuis environ deux décennies !
Les chercheurs américains concluent que le zinc pyrithione a une activité marquée contre l’histamine libérée…
Je peux les aider un peu en leur précisant que la conductivité du zinc pyrithione est élevée ce qui permet de restaurer la communication entre les mastocytes tissulaires qui ne dégranulent plus comme en utilisant le pain dermatologique à base de sels de la Mer Morte avec une haute conductivité confirmant les travaux de Jacques Benveniste sur la communication cellulaire par basse fréquence, un nouveau paradigme trop compliqué pour les vendeurs de Mediator, Vioxx et vaccins anti-H1N1 sans pandémie.
En conclusion, on peut se poser des questions sur la production intellectuelle des chercheurs qui « cherchent » mais ne trouvent pas… depuis plus d’un siècle et on n’est jamais mieux servi que par soi-même.
Je peux aussi leur préciser que le Lithioderm est un sel de lithium à conductivité élevée qui n’a aucune activité contre Pityrosporum et que le ketoconazole est un anti-leukotriène…
Mais au fait peut-on sortir de la léthargie des chercheurs qui somnolent et qui n’accordent aucune priorité à un syndrome dermatologique qui concerne des millions de personnes sur la planète !
(1) Kerr K. et al.: Scalp stratum corneum histamine levels: novel sampling method reveals association with itch resolution  in dandruff/seborrheic dermatitis treatment. Acta Derm. Venereol., février 2011
(2) Sudan BJL. Contribution à l’étude du rôle allergénique de la fumée de tabac. Le tabac: un allergène, la nicotine: un haptène. Allergie et Immunologie (Paris), 1978, 10: 36-54.
(3) Burton JL, Pye RJ. Seborrhea is not a feature of seborrheic dermatitis. British Medical Journal, 1983, 286: 1169-1170.
(4) Georges M Halpern: « specialist on the topic of pleasure » (www.taste3.com)
(5) Sudan BJL. Transdermal nicotine and placebo. The Lancet, 1989, i, 334.
(6) Sudan BJL, Sainte-Laudy J. Nicotine and Immunology in « Drugs of Abuse and Immune Functions », Ed. RR Watson, CRC Press, Boca Raton, USA, 1990, 113-123.

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber