Polyphénols et téaflavines dans les thés verts et noirs contre le SARS-CoV-2 (Covid-19)

J’avais récemment décrit les travaux de chercheurs indiens démontrant l’efficacité de polyphénols contenus dans le thé vert pour inhiber l’enzyme protéase du coronavirus SARS-CoV-2 à l’origine de la COVID-19 : https://wordpress.com/view/www.bernardsudan.net

Or, une nouvelle publication de chercheurs sud-coréens rapporte également la même efficacité des polyphénols des thés verts et noirs maintenant incluant d’autres molécules, le gallate d’épigallocatéchine du thé vert et la téaflavine, principal polyphénol du thé noir pour inhiber l’enzyme 3CL-protéase : « Les polyphénols de thé EGCG et théaflavine inhibent l’activité de SRAS-CoV-2 3CL-protéase in vitro » https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7499281/#

COVID-19, une pandémie mondiale, a causé plus de 750000 décès dans le monde en août 2020. Un vaccin ou un remède contre le SRAS-CoV-2, le virus responsable du COVID-19, est nécessaire pour ralentir la propagation et la létalité du COVID- 19. Cependant, il n’existe actuellement aucun traitement efficace contre le SRAS-CoV-2. Dans ce rapport, nous avons démontré que l’EGCG et la théaflavine, les principaux ingrédients actifs du thé vert et du thé noir, respectivement, sont potentiellement efficaces pour inhiber l’activité du SRAS-CoV-2. Les coronavirus nécessitent la 3CL-protéase pour le clivage de sa polyprotéine pour rendre les protéines individuelles fonctionnelles. L’EGCG et la théaflavine ont montré une activité inhibitrice contre la SARS-CoV-2 3CL-protéase de manière dose-dépendante, et la demi-concentration inhibitrice (IC50) était de 7,58 μg / ml pour l’EGCG et de 8,44 μg / ml pour la théaflavine. De plus, nous n’avons observé aucune cytotoxicité pour l’EGCG ou la théaflavine aux concentrations testées jusqu’à 40 μg / ml dans les cellules HEK293T. Ces résultats suggèrent que lors d’une étude plus approfondie, l’EGCG et la théaflavine peuvent être potentiellement utiles pour traiter le COVID-19.

Il serait judicieux de suivre l’évolution des cas de Covid-19 dans les populations qui utilisent régulièrement du thé vert et du thé noir afin de montrer une possible corrélation avec une protection potentielle de ces populations notamment dans les pays asiatiques (Chine, Japon, Corée du Sud, Taïwan, etc.) et l’impact aussi chez les utilisateurs réguliers de ces thés verts et noirs dans le reste du monde.

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber