Dermite séborrhéique: pourquoi Pityrosporum n’est pas l’agent causal mais un saprophyte de la peau

Le dermatologue Unna décrivait pour la première fois la dermite séborrhéique (DS) en 1887 (1) en évoquant l’implication des glandes sébacées sans mesures scientifiques mais uniquement à cause de l’aspect luisant de la réaction érythémateuse.

Cette théorie eut la vie longue jusqu’à la mesure du taux de séborrhée chez les patients atteints de DS en comparaison avec des patients sans DS en 1983 (2), ce taux étant le même pour tous les patients.

Les dermatologues reprirent alors une ancienne théorie de Malassez impliquant le champignon Pityrosporum et on peut trouver en 1988 une publication de Grosshans et Bressieux de la clinique dermatologique de l’hôpital de Strasbourg qualifiant la DS de « Pityrosporose » (3), une théorie largement dominante en dermatologie mais sans preuve scientifique car la présence de ce champignon ne signifie pas automatiquement qu’il est l’agent causal de la réaction cutanée. lire plus

Jacques Benveniste et l’erreur fatale de John Maddox, éditeur de Nature…

On se souvient que suite à la publication de Jacques Benveniste dans la revue Nature le 30 juin 1988 (1) démontrant un effet biologique avec des hautes dilutions d’anti-IgE, donc sans molécule au-delà du nombre d’Avogadro, une polémique sans précédent depuis Galilée allait provoquer un séisme dans le système scientifique international.

A l’occasion de l’anniversaire des 25 années de cette publication, j’ai retrouvé une correspondance avec la réponse de John Maddox à mon courrier lui expliquant qu’en recherche allergologique nous obtenions des résultats très positifs avec l’allergène tabac et l’haptène nicotine couplé à l’albumine sérique humaine, ce qu’un certain Alain de Weck de Berne pouvait confirmer avec le même test ainsi qu’avec d’autres tests immunologiques… lire plus

Furonculose et ortie (Urtica dioica) : une alternative aux antibiotiques

L’ortie piquante (Urtica dioica) était considérée comme une panacée au Moyen-Âge pour ses multiples vertus, spécialement dépuratives.

J’ai eu l’occasion d’observer les effets surprenants de l’ortie alors que je développais des furoncles isolés dont l’origine était inconnue (analyse sanguine normale) au niveau des membres inférieurs.

L’antibiothérapie orale était nécessaire mais vu la répétition de ces furoncles isolés et une hypersensibilité à la pristinamycine (Pyostacine®), une molécule de la classe des synergistines (éruption cutanée) similaire à une réaction avec la virginiamycine (Staphylomycine®) plusieurs décennies auparavant (allergie croisée dans la même classe pharmacologique des synergistines), j’ai alors envisagé de chercher une autre solution thérapeutique. lire plus

Démonstration scientifique de l’effet anti-inflammatoire de l’eau de mer et implications en dermatologie

Suite à l’utilisation prometteuse de produits à base de sels de la Mer Morte contre la dermite séborrhéique, le psoriasis et la dermatite atopique (http://www.dermiteseborrheique.net/) et à l’absence de recherche officielle en dermatologie pour élucider une telle efficacité sans effets secondaires, on peut cependant retrouver dans la recherche dermatologique des travaux intéressants démontrant scientifiquement l’effet anti-inflammatoire de l’eau de mer.

En effet, l’équipe de H. Maibach du département de dermatologie de l’Université de San Francisco en Californie démontrait en 2001 (1) que l’eau de mer ou ses composants (NaCl, KCl) étaient capable de neutraliser la dermatite de contact induite par la molécule de laurylsulphate de sodium (LSS) (http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurylsulfate_de_sodium) après application sur l’avant-bras de volontaires pendant 20 minutes. lire plus

Cancer colorectal: un dépistage systématique inutile pour les allergiques

Le dépistage systématique du cancer du sein et colorectal ne fait pas l’unanimité avec des arguments fondés car chaque citoyen doit être en mesure de décider seul si cette voie lui convient ou non.

Récemment, une opinion fondée et argumentée a bien montré que certains citoyens n’acceptent plus aveuglement de participer à des campagnes de dépistage systématique inutiles et coûteuses:

http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/le-depistage-une-mauvaise-piste

Le dépistage du cancer colorectal est proposé systématiquement et gratuitement en France à toutes les personnes ayant entre 50 et 74 ans (1). lire plus

Infections nosocomiales: vaccination ou prévention ?

Les infections nosocomiales sont des infections contractées dans des établissements de soins (hôpitaux, cliniques). Les agents infectieux sont multiples et de nombreux autres facteurs (désinfection non optimale, résistance aux antibiotiques par exemple) favorisent l’augmentation inquiétante des infections nosocomiales (1).

Récemment, Sanofi a annoncé le lancement d’une étude de phase III de son vaccin contre la bactérie Clostridium difficile (C.difficile) responsable d’infections nosocomiales (2). lire plus

Dermite séborrhéique, Diprosone et fiche Vidal du laboratoire Merck Sharp & Dohme (MSD)

La dermite séborrhéique est une réaction inflammatoire de la peau qui apparaît sur le visage notamment chez l’adulte jeune. Son étiologie donc sa cause est inconnue depuis sa première description en 1887 par le dermatologue Unna de Hambourg ce qui explique les nombreux traitements locaux non spécifiques visant surtout à calmer l’inflammation:

http://www.dermiteseborrheique.net/

Les corticoïdes locaux ont eu une place de choix pendant plusieurs décennies à cause de leur efficacité rapide et puissante mais leurs effets secondaires sur le visage (acné, dermite périorale, infections, etc.) et leur dépendance ont provoqué une importante diminution de leur prescription. lire plus

Mediapart, Jacques Benveniste et l’objectivité scientifique…

J’ai été surpris de lire un papier dans Mediapart qui est totalement en dehors de la réalité actuelle…et mon commentaire replace l’historique pour ceux qui n’ont rien vu venir… depuis 1988:

11/08/2013, 18:00 | PAR BERNARD SUDAN

Danchin se ridiculise encore une fois de plus sur les travaux de Jacques Benveniste alors que Luc Montagnier retrouve les mêmes résultats avec d’autres tests…:

http://www.rsc.org/chemistryworld/2013/07/montagnier-dna-electromagnetic-wave-claim  lire plus

Dermite séborrhéique: Interview de Bernard Sudan

Mise en ligne précédente sur dermiteseborrheique.fr

Certains ont intérêt à ne pas trop évoquer d’autres voies de recherche…plus prometteuses voir: http://www.dermiteseborrheique.net/

Merci pour ce récent témoignage du 23 octobre 2013:

http://dermite-seborrheique.forumactif.com/t2573-produits-massada-regime-alimentaire#17832

« Produits Massada + Régime alimentaire

Message par sarah75 Aujourd’hui à 18:50

Bonsoir

Depuis 2 mois, j’utilise le pain dermatologique Massada et la crème légère de la même marque associé à un régime alimentaire à base de protéines, de légumes et des fruits, exit les sucres rapides, la  nourriture industrielle etc .. Je m’accorde juste un joker par semaine pour le plaisir lire plus

La fin de l’effet soi-disant placebo et le commencement d’un nouveau paradigme

La médecine contemporaine a toujours ignoré les rémissions spontanées de certaines maladies en invoquant un effet placebo et en impliquant le psychisme du patient sans aucune preuve scientifique.

De plus, elle imposa des études en double aveugle contre « placebo » à Jacques Benveniste pour occulter ses résultats démontrant un effet biologique sans molécule (1) et en évitant soigneusement de s’appliquer à elle-même les mêmes contraintes pour ses molécules et médicaments mis sur le marché (Médiator, Vioxx et Coxibs, etc.) (2) avec les multiples scandales à répétition de ces dernières années (3). lire plus