« Overdose homéopathique provoquée et provocante » : les imbéciles n’ont rien compris

Information début février 2010:
« Overdose homéopathique provoquée et provocante »

« Un groupe anglais de plus de 300 « sceptiques » vont tenter une opération d’«overdose» massive de médicaments homéopathiques. Cette opération du groupe « 10.23 » (dont le nom est une allusion au nombre d’Avogadro) est prévue pour la semaine prochaine (le samedi 30 janvier 2010 à 10h23) afin de protester contre les campagnes marketing de cette industrie, en montrant qu’il est impossible d’être affecté en absorbant de grandes quantités de pilules homéopathiques.

Ce groupe veut aussi prévenir les gens que l’homéopathie peut être dangereuse, car dans certains cas, elle retarde l’utilisation de médicaments classiques dont l’efficacité a fait l’objet d’études poussées et éprouvées. On estime qu’au Royaume-Uni environ un demi million de personnes utilisent l’homéopathie chaque année. »

Les imbéciles osent encore montrer le bout de leur nez avec un pseudo surdosage en homéopathie. Ces malheureux devraient avaler non pas des dizaines de boîtes de Coxibs tels que le Vioxx, Celebrex, Bextra ou Prexige mais seulement un comprimé de ces médicaments allopathiques « testés » en laboratoire par des « experts » et bien rédiger leur testament avant cette consommation. Voilà où les obscurantistes sont arrivés, à un taux de débilité et d’incompréhension totale. Ils ne peuvent même pas s’imaginer un instant que le problème des dilutions homéopathiques n’a rien à voir avec un dosage pondéral et aux nombres de molécules mais bien probablement à la communication électromagnétique contenue dans les hautes dilutions donc au-delà du nombre d’Avogadro. Comment peut-on être aussi bête? La solution à cette question électromagnétique va mettre au panier définitivement l’allopathie et l’homéopathie. Il suffisait de voir les ondulations des courbes de la publication de Benveniste dans Nature en 1988. Ce n’est pas beau au pays de Sherlock Holmes !
Quant à dire que l’homéopathie peut être dangereuse, les malheureux s’emmêlent les crayons car soit c’est du vent ou soit c’est efficace: sacré dilemme! et « retarder l’utilisation de médicaments classiques dont l’efficacité a fait l’objet d’études poussées et éprouvées », on dit en anglais en retournant le titre de Maddox contre Benveniste: « Only the smile is left » mais maintenant c’est l’inverse et ce sont les dindons de la farce.
Et surtout qu’ils n’oublient pas de se faire vacciner plusieurs fois contre le virus de la grippe A ! en disant merci aux laboratoires allopathiques !

Fermer le menu