Mediapart, Jacques Benveniste et l’objectivité scientifique…

J’ai été surpris de lire un papier dans Mediapart qui est totalement en dehors de la réalité actuelle…et mon commentaire replace l’historique pour ceux qui n’ont rien vu venir… depuis 1988:

11/08/2013, 18:00 | PAR BERNARD SUDAN

Danchin se ridiculise encore une fois de plus sur les travaux de Jacques Benveniste alors que Luc Montagnier retrouve les mêmes résultats avec d’autres tests…:

http://www.rsc.org/chemistryworld/2013/07/montagnier-dna-electromagnetic-wave-claim 

http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-sudan/170812/les-coups-tordus-de-la-recherche-en-medecine-2-de-la-memoire-de-leau-

http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-sudan/280113/lindustrie-pharmaceutique-tente-de-recuperer-la-biologie-numerique-de-jacques-benveniste

Cette tendance obscurantiste préférait vacciner au nom de « leur science » toute la population avec un vaccin anti-H1N1 sans pandémie pour favoriser la vente de vaccins Sanofi-Pasteur et Novartis…Quelle misère de la biologie qui imposait à Benveniste des expériences en double aveugle contre placebo sans s’imposer les mêmes règles…pour des milliers de médicaments inutiles et dangereux:

http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/medicaments-utiles-inutiles-ou

et arriver au fiasco du vaccin anti-nicotine après plus de dix années de « recherche » inutile pour faire de l’argent:

https://www.bernardsudan.net/post/CYTOS%3A-vaccin-anti-nicotine%2C-bilan-d-une-d%C3%A9cennie-sans-r%C3%A9sultats-et-mis%C3%A8re-de-la-recherche-en-biologie-mol%C3%A9culaire-et-des-biotechnologies.5

Il y a pire que la fraude en biologie et en médecine avec l’imposture des dermatologues qui ont fait croire à une dermite séborrhéique « sans séborrhée » pendant tout le vingtième siècle pour vendre une multitude de crèmes:

http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-sudan/260712/les-coups-tordus-de-la-recherche-en-medecine-1-la-dermite-seborrheiqu

Danchin ferait donc mieux de regarder ses propres résultats en biologie moléculaire sans oublier les « résultats » des Téléthons…Ces « chercheurs » ne vont surtout pas se risquer sur des chemins inconnus:

http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-sudan/170413/realite-de-la-memoire-de-leau-de-jacques-benveniste-lhaptene-nicotine-de-la-dermite-seborrheique

Les temps ont changé:

http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/la-fin-de-l-effet-soi-disant 

et le phénomène décrit par Jacques Benveniste est maintenant visible à l’oeil nu…aussi pour Danchin:

http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-sudan/060413/la-memoire-de-leau-de-jacques-benveniste-visible-loeil-nu-pour-les-nuls

Le lecteur appréciera la terminologie de Danchin: « fraude accidentelle » et « auto-persuasion »… »de faire les contrôles, ultras simples que je leur demandais »…et Danchin a oublié de publier dans une grande revue scientifique ces « contrôles ultra-simples » qui sont restés dans son imagination: bravo aux employeurs de Danchin avec un aussi bon élément qu’il faut absolument garder pour ne pas avancer (Institut Pasteur).

On se souvient de la « pitoyable communication » du chimiste Jean Jacques, transmise par le Nobel de Chimie Jean-Marie Lehn impliquant une soi-disant « erreur » avec le bleu de toluidine…

En cherchant bien, on trouve aussi un double mensonge dans le texte de CHEVASSUS-AU-LOUIS:

« Ces deux chercheurs ont fini par être licenciés de leurs institutions, respectivement l’institut Pasteur et l’Inserm… » ce qui est FAUX car aussi bien Mirko Beljanski que Jacques Benveniste ont été en RETRAITE à l’âge de 65 ans !

Un bien curieux journaliste…que tolère MEDIAPART ?

Enfin, pour avoir une vision objective de l’historique vécu par Mirko Beljanski (1) et Jacques Benveniste (2), le lecteur doit chercher d’autres informations notamment les livres de Pierre Lance:

1) SAVANTS MAUDITS, CHERCHEURS EXCLUS. Volume 1, Guy Trédaniel Editeur, 2003

2) SAVANTS MAUDITS, CHERCHEURS EXCLUS. Volume 2. Guy Trédaniel Editeur, 2005

Voici l’extrait du papier de NICOLAS CHEVASSUS-AU-LOUIS dans Mediapart du 10 août 2013:

Chercheurs pris en fraude 2/5. L’univers impitoyable des éprouvettes

Jacques BenvénisteJacques Benveniste

Et de prendre pour exemple deux affaires fameuses ayant enflammé le milieu des biologistes ces dernières décennies : celle de Mirko Beljanski, qui prétendit en 1975 avoir découvert une méthode révolutionnaire pour tester les propriétés cancérigènes d’une molécule, fondée sur un principe biochimique allant à l’encontre de tout le savoir sur l’ADN ; et celle de Jacques Benveniste, qui publia en 1988 dans Nature un article des plus controversés montrant qu’un solvant pouvait continuer à avoir des effets biologiques même s’il ne contenait plus aucune molécule active, en d’autres termes que l’eau avait une mémoire.

Ces deux chercheurs ont fini par être licenciés de leurs institutions, respectivement l’institut Pasteur et l’Inserm, et leurs travaux sont aujourd’hui unanimement considérés comme erronés. « Beljanski et Benveniste sont des cas typiques de fraude accidentelle associée à de l’auto-persuasion, explique Antoine Danchin, j’ai discuté avec l’un et avec l’autre et j’ai bien failli physiquement me faire écharper : ces auteurs refusaient purement et simplement de faire les contrôles, ultra simples, que je leur demandais. »

 

Fermer le menu