Le professeur Montagnier et la « mémoire de l’eau »: Le Monde et la recherche scientifique française.

Voici mes réponses suite à l’article publié dans le blog du quotidien le Monde. Un phénomène à suivre: les réactions perdues des obscurantistes face à un changement de paradigme. On comprend mieux pourquoi Montagnier s’exhile à Shangaï… On peut toujours méditer sur ce que disait Coluche:  « On ne craint pas le mélange vous savez, dans un oeuf y’a du blanc et du jaune, et ben quand on mélange, y reste plus que du jaune hein ! »… La « recherche » française montre une fois de plus ses limites comme elle l’avait déjà piteusement montré pour Jacques Benveniste !

http://sciences.blog.lemonde.fr/

J’ai bien connu Jacques Benveniste, un chercheur d’un très haut niveau scientifique (plusieurs centaines de publications et notamment la découverte du Paf-acether, un médiateur de l’allergie et de l’inflammation). Quant à la référence aux commentaires de Alain de Weck, cela fait sourire car de Weck n’a jamais pris de risques notamment en étudiant l’haptène pénicilline… et je me souviens lorsque Mr. de Weck me proposait de “retirer” mon premier manuscrit sur l’haptène nicotine…en 1978 pour publier “ensemble”… En 1978, mes travaux sur l’haptène nicotine étaient “un château de cartes”… mais en 2010 l’haptène nicotine peut tout à fait servir de “vaccins” pour cesser de fumer… avec un cas de choc anaphylactique en études précliniques ! De plus, le résultat de la “Science” est pitoyable: Mediator, Vioxx et les centaines de “médicaments” déremboursés pour le peu de service médical rendu !

Voir mes commentaires sur Alain de Weck:

https://www.bernardsudan.net/post/Alain-de-Weck,-m%C3%A9moire-de-l-eau-et-m%C3%A9moire-perdue2

Voir également le prochain scandale de la dermite séborrhéique sans séborrhée…:

https://www.bernardsudan.net/post/Histoire-de-la-dermite-s%C3%A9borrh%C3%A9ique:-la-lutte-finale-!2

Rédigé par : Bernard Sudan | le 08 décembre 2010 à 08:19

Je suis surpris des attaques ad hominen contre Jacques Benveniste, Luc Montagnier et Brian Josephson par des personnes qui ont oublié de regarder leurs propres résultats de la biologie moléculaire en complète perdition: Téléthon sans résultat, décryptage du génome humain sans suite, un cas de béta-thalassémie par traitement lourd et sans recul publié dans Nature… regroupement de l’industrie pharmaceutique avec des dizaines de milliers de licenciements sans oublier le fiasco des 94 millions de doses de vaccin anti-H1N1 sans pandémie… et avec les conseils sur France 2 d’un “professeur” de l’Institut Pasteur à se faire “vacciner” sans sourciller ainsi que d’un “journaliste scientifique” à ingérer des stocks périmés de Tamiflu mais je comprends bien leurs réactions face à un changement de paradigme inéluctable et à l’émergence de la biologie numérique… que ces mêmes personnes “oublient” subrepticement de nommer en utilisant toujours la terminologie de “Mémoire de l’eau”:

https://www.bernardsudan.net/post/Ann%C3%A9e-2010:-%C3%A9mergence-objective-de-la-biologie-num%C3%A9rique-de-Jacques-Benveniste-!

Que représente la petite aide de Boiron à Jacques Benveniste en comparaison avec le “trouble” (Le Monde, 30 juin 1988) de Jean-Marie Lehn, Nobel de Chimie qui est président d’une fondation de Novartis après avoir été dans le conseil d’administration de Ciba à Bâle:

http://www.novartisfoundation.org/page/content/index.asp?MenuID=290&ID=646&Menu=3&Item=47.3.5

J’avais ridiculisé les “chercheurs” de l’industrie pharmaceutique dans la revue The Lancet en 1989 une année après la publication de Jacques Benveniste dans Nature… Ces “chercheurs” avaient malheureusement utilisé un “placebo” contenant 1 milligramme de nicotine… pour “démontrer” l’efficacité de patchs transdermiques à la nicotine ce qui démontre le manque d’objectivité des opposants à Jacques Benveniste:

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(89)91350-0/fulltext

Précisons également que le TDBH de Benveniste était utilisé sans problème par des centaines de chercheurs en allergologie et spécialement par messieurs de Weck, Dry et Leynadier…

L’éditeur John Maddox de Nature devait donc neutraliser Jacques Benveniste rapidement pour éviter la chute de l’industrie pharmaceutique qui maintenant est évidente et inéluctable.

En conclusion, je préfère les vrais chercheurs comme Benveniste, Montagnier et Josephson qui se risquent sur des chemins inconnus à des polytechniciens devant un robot en attendant la carte du génome humain sans aucune application pratique contre les maladies !

Pour une information objective: http://www.jacques-benveniste.org/

Rédigé par : Bernard Sudan | le 10 décembre 2010 à 14:20

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber