Jacques Attali et Jean-Paul Escande : quand une certaine recherche dérange les lobbies du tabac et pharmaceutiques !

Une interview de Jacques Attali en 1979 par Jean-Paul Escande, ex-chef de clinique en dermatologie à l’hôpital Tarnier de Paris a récemment refait surface pour bien montrer son plan machiavélique et alors qu’il allait devenir le futur conseiller de François Mitterrand : https://youtu.be/sGos9V_zIjM

En effet, Jacques Attali souhaitait déjà une dictature sanitaire et un monde sans retraite montrant ainsi son véritable objectif en 2020 avec la crise COVID19 de régler définitivement le problème des retraites pour quelques milliardaires désireux de dominer 99,9% de la population en les faisant « travailler » continuellement sans qu’ils ne puissent profiter d’une retraite . Ce projet a été maintes fois appliqué notamment par les nazis avec leur célèbre et honteux « Arbeit macht frei » « Le travail, c’est la liberté » ! La Chine de Xi Ji Ping a également des camps d’Ouighours pour une production continue et gratuite en étroite collaboration avec les milliardaires du monde entier et la récente pandémie de SARS-CoV-2 sorti du laboratoire P4 de Wuhan nous montre bien les liens entre tous ces systèmes mafieux qui visent à dominer leur monde d’esclaves et concentrer les richesses de la terre en leurs mains.

Rappelons que Pfizer avec son expérimentation génique en phase 3 est impliqué dans de nombreux scandales comme le résume fort bien Idriss Aberkane : https://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/pfizer-une-entreprise-qui-vous-92071

Cette interview de 1979 me ramène à ma publication en dermatologie dans la revue Cutis (Paris) alors que j’avais décrit une année auparavant en 1978 ma dermatite familiale provoquée par l’haptène nicotine du tabac : https://www.dermiteseborrheique.net/ .

Mes travaux avaient été confirmés par trois laboratoires internationaux (Jacques Benveniste, INSERM U200, Paris, France, Alain de Weck, Institut d’Immunologie Clinique, Berne, Suisse et Samuel B. Lehrer, Tulane University, Nouvelle Orléans, USA).

J’avais à l’époque contacté Jean-Paul Escande qui dirigeait le service de dermatologie de la Clinique Tarnier à Paris pour essayer de continuer dans cette voie de recherche afin d’aider les patients atteints du même syndrome dermatologique. Enthousiaste, il me publia mon observation de l’efficacité d’une crème de cromoglycate de sodium contre la dermite séborrhéique dans la revue Cutis dont il était le rédacteur en chef. Immédiatement après cette publication, Jean-Paul Escande me répondit qu’il ne pourrait pas réaliser ce qu’il avait envisagé…une façon d’enterrer une recherche prometteuse. Sa réponse allait dans le même sens que celle d’Alain de Weck de Berne qui d’abord m’avait demandé de retirer mon premier manuscrit accepté pour publication dans la Revue Française d’Allergologie et d’Immunologie Clinique pour « publier ensemble », ce que j’avais refusé ! Ensuite, de Weck ne donna plus signe de vie…probablement à cause des pressions des lobbies du tabac et pharmaceutique montrant ainsi l’ampleur des enjeux financiers en cours ! En clair, il ne fallait pas résoudre une maladie de la peau décrite depuis 1887 affectant de 3 à 5% de la population et qui rapportait beaucoup d’argent ! Et maintenant, Jean-Paul Escande coule une « retraite heureuse » sans avoir fait de remous et sans laisser de traces en dermatologie ….

J’avais également contacté le service compétent à CIBA-GEIGY (Bâle, Suisse) pour développer une telle crème contre la dermite séborrhéique et la dermatite atopique alors que d’autres formulations étaient déjà sur le marché contre l’asthme (Lomudal), les rhinites allergiques (Lomusol) et les conjonctivites allergiques (Opticrom). Je n’ai pas eu de réponses favorables car l’industrie pharmaceutique voulait rester sur les corticoïdes locaux qui rapportaient beaucoup plus avec également un grand nombre de consultations régulières des dermatologues !

Plusieurs laboratoires de recherche ont mis au point une telle crème de cromoglycate de sodium dans les années 2010 avec une grande efficacité prouvée et sans effets secondaires notables mais toujours pas de mise sur le marché ! UN SCANDALE !

Dermite séborrhéique et fiasco de la recherche en ...

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/041118/une-alternative-aux-corticoides-locaux-existe-depuis-quarante-annees

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique