Inactivation du SARS-CoV-2 avec de l’extrait de feuille de thé riche en polyphénols, théaflavines concentrées et autres catéchines virucides

Des chercheurs japonais ont publié récemment dans la revue scientifique « Molecules » leurs travaux montrant l’activité d’extrait de feuille de thé riche en polyphénols, théaflavines concentrées et autres catéchines virucides contre le SARS-CoV-2 à l’origine de la pandémie de COVID619 : https://www.mdpi.com/1420-3049/26/16/4803

Ces travaux font suite à d’autres travaux très encourageants publiés en juin et septembre 2020 concernant le thé noir et le thé vert contenant des polyphénols et de la théaflavine pour leur activité anti-SARS-CoV-2 : https://www.bernardsudan.net/polyphenols-et-teaflavines-dans-les-thes-verts-et-noirs-contre-le-sars-cov-2-covid-19/ et https://www.bernardsudan.net/polyphenols-du-the-vert-contre-le-sars-cov-2-covid-19/

Le résumé de leur publication montre que l’extrait TY-1 des feuilles de thé avait une très forte activité antivirale contre le SARS-CoV-2 en utilisant la culture cellulaire, le Western Blot et la RT-PCR:

« Étant donné que le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) produit un grand nombre d’infections et de décès dans le monde, le développement de traitements de soutien et auxiliaires attire de plus en plus l’attention. Ici, nous avons évalué l’activité d’inactivation du SRAS-CoV-2 de l’extrait de feuille de thé riche en polyphénols TY-1 contenant des théaflavines concentrées et d’autres catéchines virucides. Le TY-1 a été mélangé à une solution de SARS-CoV-2 et son activité virucide a été évaluée. Pour évaluer l’activité d’inhibition de TY-1 dans l’infection par le SRAS-CoV-2, TY-1 a été co-ajouté avec le SARS-CoV-2 dans des milieux de culture cellulaire. Après 1 h d’incubation, le milieu de culture cellulaire a été remplacé et les cellules ont été encore incubées en l’absence de TY-1. Les titres viraux ont ensuite été évalués. Pour évaluer les impacts de TY-1 sur les protéines virales et le génome, les protéines structurelles du SRAS-CoV-2 traitées par TY-1 et l’ARN viral ont été analysés à l’aide de western blot et de RT-PCR en temps réel, respectivement. TY-1 a montré une activité virucide dépendante du temps et de la concentration. TY-1 a inhibé l’infection des cellules par le SRAS-CoV-2. Les résultats du western blot et de la RT-PCR en temps réel ont suggéré que TY-1 induisait un changement structurel dans la sous-unité S2 de la protéine S et la destruction du génome viral, respectivement. Nos résultats ont fourni des informations de base in vitro sur la valeur possible du TY-1 en tant qu’agent virucide, ce qui pourrait améliorer les mesures de contrôle actuelles du SRAS-CoV-2. »

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber