Grippe A: ultime solution pour sauver l’industrie pharmaceutique

Face au manque d’innovation de l’industrie pharmaceutique (déremboursement de plus de 500 « médicaments » pour le peu de service médical rendu, effets secondaires des coxibs, licenciements des visiteurs médicaux), il y avait eu une première tentative de sauvetage avec la grippe aviaire et les stocks de Tamiflu qui sont restés dans des entrepôts…et dont la date de péremption est arrivée à échéance !
Nous sommes face à une seconde tentative de sauvetage de l’industrie pharmaceutique avec la grippe A avec production de milliards de doses de vaccins et prolongation des dates de péremption du Tamiflu…Tous les labos sont concernés: Sanofi-Aventis, Novartis, Roche, Baxter, etc. pour le partage du gâteau.
On nous conseille maintenant une double vaccination contre la grippe saisonnière et contre la grippe A…(Roselyne Bachelot, ministre de la santé et pharmacienne de profession).
Après trente deux années dans l’industrie pharmaceutique, j’ai eu ma dose et les infusions de thym et d’anis étoilé (dont la molécule du Tamiflu est isolée) me suffiront.
Nous sommes dans une situation délicate où la biologie numérique menace directement l’industrie pharmaceutique qui n’a pas su s’adapter à un nouveau paradigme. La biologie moléculaire qui devait tout résoudre n’a rien résolu !

Fermer le menu