Eau ionisée, eau salée et migraines de l’ANSM

Alors que nous apprenons la suspension de la commercialisation du spray nasal « Cov-Defense » prévue le 1er mars prochain: https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6273650/coronavirus-la-commercialisation-du-spray-nasal-cov-defense-suspendue.html

les raisons invoquées par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) font sourire : en effet, des solutions ionisées à base d’eau de mer sont depuis longtemps disponibles en remplacement des sprays dangereux vendus pendant des décennies et déremboursés…en 2013: https://www.vidal.fr/actualites/3738-vasoconstricteurs-decongestionnants-nasaux-derembourses-en-septembre-2013.html

On se souvient du zèle de l’ANSM pour bloquer l’hydroxychloroquine (Plaquenil) en octobre 2020 tout en étant sur le marché pharmaceutique depuis 1949 (Chloroquine Nivaquine) et pour favoriser le remdesivir, molécule mutagène et néphrotoxique !

L’efficacité des solutions ioniques d’eau de mer avait déjà été démontrée par le biologiste René Quinton au début du 20ième siècle en ayant une réputation internationale pour ses résultats remarquables contre de nombreuses pathologies : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Quinton

Son seul défaut était de ne pas rapporter beaucoup d’argent…

Cependant de nombreuses observations viennent soutenir les travaux de René Quinton avec notamment les sels de la Mer Morte et l’eau de mer contre plusieurs maladies de la peau: http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/les-sels-de-la-mer-morte-pour-les alors que les dermatologues prescrivent toujours des crèmes notamment corticoïdes, autorisées par l’ANSM et aux multiples effets secondaires: http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/dermite-seborrheique-et

On peut ainsi constater que les tentatives pour trouver des solutions simples et peu coûteuses contre des maladies sont entravées par ceux qui ont intérêt à soutenir l’industrie pharmaceutique n’ayant plus aucune innovation sérieuse !

Petit rappel du collège sur les solutions ioniques et leur capacité à laisser passer le courant électrique…: http://pccollege.fr/troisieme-2/chimie-3eme/chapitre-iii-conduction-electrique-des-solutions-aqueuses/

expliquant ainsi mon hypothèse sur l’efficacité des solutions salines d’eau de mer et de sels de la Mer Morte pour bloquer la dermite séborrhéique: http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/l-effet-anti-inflammatoire-de-l

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber