Dermite séborrhéique: comment évaluer correctement le pain dermatologique Massada.

Certaines personnes voudraient évaluer le pain dermatologique Massada et donner « leur avis » au troisième jour d’utilisation… ce qui fait sourire car toutes les études scientifiques se concentrent sur quatre semaines d’utilisation d’une crème ou d’une lotion.

Aussi, je voudrais comparer l’évaluation du pain dermatologique Massada, actuellement le seul produit sur le marché et non disponible en pharmacie…, avec l’évaluation d’un autre sel, le gluconate de lithium évalué pour la première fois en 1986 dans le British Medical Journal:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1338980/pdf/bmjcred00215-0032a.pdf

L’évaluation est rigoureuse et porte sur 19 patients atteints de dermite séborrhéique et dure quatre semaines suivi soit d’un placebo soit des sels de lithium à 8% pendant les quatre semaines suivantes selon le premier traitement utilisé. Il y avait deux applications par jour de cette solution à 8%.

Je suis intervenu sur un forum « dermite séborrhéique » avec deux mois de recul en mai 2010 et je comprends mieux pourquoi des milliers de personnes atteintes de DS piétinent misérablement pour évaluer une crème ou une lotion. Elles sont habituées à avoir un effet immédiat, notamment avec les crèmes corticoïdes mais avec quels effets secondaires ! Certains proposent même des anti-fongiques oralement comme la terbinafine… Bonne chance et surtout lisez bien la liste des effets secondaires… en anglais ! en évitant la version française qui n’énumère pas les effets secondaires… mais nous sommes habitués !

http://en.wikipedia.org/wiki/Terbinafine

comparaison avec…:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Terbinafine

On peut aussi opposer l’efficacité des sels de lithium (Lithioderm) aux crèmes anti-fongiques qui devraient bloquer levures et champignons. Mais les sels de lithium n’ont aucune activité contre les levures et champignons. Il faudrait aussi mieux connaître le rôle des mastocytes tissulaires à l’origine des réactions observées par dégranulation et libération de médiateurs de l’allergie et de l’inflammation (histamine, sérotonine, PAF-acether, leucotriènes, etc.).

Donc, certains peuvent citer des milliers de publications montrant une présence de saprophytes de la peau, levures et champignons sans aucune valeur scientifique puisque toute inflammation de la peau attire automatiquement cette présence de saprophytes.

Ces levures et champignons seraient « télécommandés » pour se retrouver sur la zone médio-thoracique au niveau du sternum… et seulement sur cette zone en plus du visage comme on le constate sur les véritables dermites séborrhéiques…

La pseudo théorie de la séborrhée est bien « passée » pendant plus d’un siècle pour vendre des produits « anti-séborrhéiques » !

Comment négativer la théorie fongique? Très simplement avec une publication concernant les propriétés anti-allergiques du kétoconazole… donc montrant une activité contre un des médiateurs libérés par les mastocytes tissulaires.

http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6T4P-49152N9-2&_user=10&_coverDate=03/15/1986&_rdoc=1&_fmt=high&_orig=search&_origin=search&_sort=d&_docanchor=&view=c&_searchStrId=1549678116&_rerunOrigin=google&_acct=C000050221&_version=1&_urlVersion=0&_userid=10&md5=63015b76cf3003768a1c57eefe301b35&searchtype=a

Pour être clair, ceux qui veulent utiliser des corticoïdes, des anti-fongiques, des anti-séborrhéiques, faire un régime spécial, c’est LEUR problème et il faut laisser le libre choix aux autres de tester de façon rigoureuse sans les influencer.

Pour information, après huit mois d’utilisation du pain dermatologique Massada uniquement le matin, je n’ai toujours pas de dermite séborrhéique… Je le « regrette » pour les pharmaciens qui ont vendu du Mediator ou du Vioxx sans broncher car le pain dermatologique Massada n’est pas disponible en pharmacie et nous évite un voyage au bord de la Mer Morte…

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net/ https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://wordpress.com/view/www.bernardsudan.net