Changement de paradigme et émergence de la biologie numérique de Jacques Benveniste face au scandale des « vaccins » mRNA

Au début des années 2000 Jacques Benveniste résumait fort bien en 43 secondes la biologie numérique face au changement de paradigme que nous vivons actuellement alors que le lobby pharmaceutique tente désespérément de sauver ses profits avec des « vaccins » mRNA à l’origine d’une multitude d’effets secondaires et de décès: « It is not the memory of water that is interesting… It’s what water remembers »

« Ce n’est pas la mémoire de l’eau qui est intéressante… mais c’est ce dont l’eau se souvient »

Nous avons eu en août 2020 au début de la pandémie COVID-19 la traduction factuelle des travaux de Jacques Benveniste avec les travaux de physiciens américains,italiens et suisses : https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/15368378.2020.1803081

« Signatures non chimiques de matériels biologiques : signaux radio de la Covid-19 ? » avec le résumé suivant :

« Toutes les méthodes thérapeutiques traitant du coronavirus (passé et présent) sont basées sur des produits chimiques. Nous le testons (positif ou négatif) chimiquement et espérons le guérir avec un vaccin futur (une préparation chimique compliquée). Si et quand le virus mute, un autre ensemble de protocoles chimiques pour ses essais et une chasse à de nouveaux produits chimiques comme vaccin doit recommencer encore et encore. Mais l’histoire de la médecine moderne (occidentale) nous dit que notre biotechnologie n’est pas si limitée. Il existe de nombreuses preuves scientifiques pour les signaux électromagnétiques soniques et de faible énergie produits par tous les éléments biologiques (ADN, cellules, bactéries, parasites, virus) ; à leur tour, les éléments biologiques sont également affectés par ces signaux non chimiques. Une analyse minutieuse et un catalogue du spectre de ces signaux non chimiques sont proposés ici comme une signature biophysique unique.« 

Je résumais les travaux des chercheurs physiciens début octobre 2020 ….!

https://www.bernardsudan.net/signaux-radio-de-covid19-comme-nouvelle-signature-biologique/

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique