Ces anciennes molécules peu coûteuses, efficaces et sans effets secondaires…

La pandémie de coronavirus Covid-19 et l’importance d’une thérapie rapide, efficace et peu coûteuse après un diagnostic également rapide par mesure PCR de la charge virale révèle les dessous d’une bataille menée par l’industrie pharmaceutique et son lobby pour imposer des molécules coûteuses, à l’efficacité et aux effets secondaires non évalués montrant également la gestion calamiteuse de cette crise par le gouvernement et le ministre de la Santé alors que le protocole du Professeur Didier Raoult, premier expert mondial en maladies infectieuses selon Experscape, a montré son extrême efficacité chez les patients positifs en début de détection:

Nous pouvons également vérifier en direct les résultats spectaculaires de ce traitement par chloroquine/azythromicine en suivant l’évolution des patients traités sur le Southern France Morning Post de l’IHU du Professeur Didier Raoult (dates du 27 mars 2020 vs 28 mars 2020 voir en fin de papier):

https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

J’avais déjà publié un papier en janvier dernier montrant comment Sanofi avait intérêt à retirer le 31 mars 2019 le cromoglycate de sodium du marché,

https://www.vidal.fr/Medicament/lomudal-10252.htm

molécule générique au prix modique pour favoriser le Dupixent (dumilupab):

un anticorps monoclonal au prix exorbitant (deux seringues à 1450 euros mensuels donc 17400 euros annuel) et aux effets secondaires potentiels contre l’asthme et la dermatite atopique sans réellement rechercher une étiologie précise par recherche allergologique à ces deux maladies, ce qui est la base de la Médecine:

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/250120/sanofi-dupixent-et-cromoglycate-de-sodium

On peut maintenant comparer les prix de molécules anciennes sur le marché comme l’hydroxychloroquine (Plaquenil) la boîte à 4,17 euros:

https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-jplaqu01-PLAQUENIL.html

et l’azythromicine (Zithromax) à 8,14 euros la boîte: 

https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-ozitro01-ZITHROMAX.html

en comparaison avec des antiviraux que certains tentent de mettre en avant avec l’appui des laboratoires pharmaceutiques :

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-quatre-traitements-l-essai-en-europe-que-peut-en-attendre-6791218

Nous trouvons les prix suivants pour la combinaison lopinavir/ritonavir, une formulation à 47,06 euros et une autre à 185,82 euros:

https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp6711-LOPINAVIR-RITONAVIR-MYLAN.html

En ce qui concerne le remdesivir, cette molécule est expérimentale et développée par le laboratoire Gilead Sciences alors que certains médecins ont des liens d’intérêt avec ce laboratoire:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Remd%C3%A9sivir

quant à l’interféron béta, aucune indication de prix …mais très coûteux:

https://www.vidal.fr/recherche/index/q:INTERF%C3%89RON+B%C3%8ATA/click_acp:1/

Je laisse le soin aux lecteurs de réfléchir quant à la stratégie de ceux qui voudraient faire passer des traitements aléatoires à des prix extrêmement coûteux et des résultats dans six semaines avec des patients « placebo » lors d’une crise sanitaire (honteux) alors que le protocole du Professeur Didier Raoult est adopté par de nombreux pays ridiculisant ainsi les « experts » parisiens qui arrivent à sa cheville ….(footballeurs de réserve en comparaison avec Mbappé !):

https://www.lopinion.ma/Chloroquine-le-premier-patient-traite-a-Rabat-declare-negatif-au-Covid-19-au-6-eme-jour_a1482.html

Un troisième exemple que j’ai cité en janvier dernier concerne celui du traitement des maladies de la peau avec des sels de la Mer Morte pour un prix modique contrairement aux nombreuses molécules aux effets secondaires et aux prix élevés en dermatologie:

http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/les-sels-de-la-mer-morte-pour-les

Pour une autre maladie de la peau, la dermite « séborrhéique », décrite depuis 1887, une recherche précise d’un facteur déclenchant dans l’environnement, la nicotine de la fumée de tabac passive a été déterminant pour trouver une solution simple et peu coûteuse:

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ/videos?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/041118/une-alternative-aux-corticoides-locaux-existe-depuis-quarante-annees

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber