Bufexamac (Parfenac): retrait du marché pharmaceutique après trente six années de vente (1974-2010) !

 

Voici donc un des textes publiés le 15 septembre 2010 alors que les instances européennes viennent d’interdire la vente de tous les produits contenant du bufexamac:

Source: http://sante-az.aufeminin.com/w/sante/n61008/news/le-parfenac-retire-du-marche.html

« Le Parfenac®, seul médicament en France contenant du bufexamac, n’est plus disponible depuis hier. La Commission européenne, suite aux recommandations émises par l’Agence européenne du médicament (EMA), a en effet demandé le retrait de tous les médicaments contenant du bufexamac.

Cet anti-inflammatoire non stéroïdien indiqué dans le traitement des démangeaisons (prurit), peut occasionner de graves allergies de contact nécessitant parfois une hospitalisation.

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) recommande aux patients actuellement traités avec ce médicament de consulter leur médecin ou de prendre conseil auprès de leur pharmacien. »

On voit donc le paradoxe d’une crème contre les démangeaisons qui peut induire des allergies de contact pouvant être graves.

Pourquoi trente six années entre la commercialisation et le retrait du bufexamac?

Parce que les tests prédictifs (1) chez l’animal, en l’occurrence le cobaye avaient été « négatifs » et permettaient ainsi de mettre sur le marché une telle crème.

On ne peut donc extrapoler de l’animal à l’être humain des résultats qui étaient négatifs au départ et qui au final se sont révélés positifs avec allergies de contact sévères chez l’homme.

Encore félicitations aux dermatologues et médecins qui ont prescrit cette molécule issue de la « recherche pharmaceutique » de pointe !

De plus l’Afssaps recommande aux patients de « consulter leur médecin ou de prendre conseil auprès de leur pharmacien »… qui leur ont prescrit d’une part le bufexamac sans sourciller et d’autre part leur ont vendu  tranquillement cette crème…

La vie continue…

(1) B. Magnusson and A.M. Kligman, The identification of contact allergens by animal assay. The guinea pig maximisation test, J. invest. Derm. 52 (1969), 268.

 

Fermer le menu