L’inule des montagnes (arnica de Provence) : Une alternative à l’arnica des montagnes ?

20160523_174300-1

L’inule des montagnes (Inula montana L.) fleurit vers la fin du mois de mai, en juin et en juillet sur certains coteaux calcaires des Alpilles et du Luberon. Une pilosité blanche la recouvre ce qui permet de ne pas se tromper quant à son identification. Ses capitules jaunes rappellent de prime abord une autre plante très connue pour ses bienfaits en phytothérapie, l’arnica des montagnes (Arnica montana L.). Aussi, si on recherche l’utilisation éventuelle de cette plante par les anciens dans le sud-est de la France, on n’est pas étonné de retrouver son surnom d’arnica de Provence. lire plus

La bugle ou ivette musquée (Ajuga iva L. Schreb.) : une plante hypotensive, hypoglycémiante et hypolipidémiante

C’est lors d’une randonnée dans les Alpilles que j’ai eu la chance de rencontrer de belles fleurs mauves qui m’ont interpellé. Aussi je me suis empressé de les photographier afin d’en savoir un peu plus et éventuellement de connaître leurs vertus médicinales. J’étais au pied du Pas du Cerf et je ne me doutais pas que cette plante était bien connue au Maroc, en Algérie et dans le Maghreb pour ses vertus hypotensives, hypoglycémiantes et hypolipidémiantes entre autres :