Biomolécules potentielles de Moringa oleifera contre la protéase principale du SARS-CoV-2

Des chercheurs indiens viennent de publier ce 21 juin leurs résultats pour détecter des biomolécules potentielles de Moringa oleifera contre la protéase principale du SARS-CoV-2 à l’origine de l’épidémie de Covid-19 : https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/07391102.2021.1936AR183?journalCode=tbsd20

Leurs résultats montrent que parmi les 294 phytomolécules contenues dans Moringa oleifera, 4 molécules ressortent particulièrement pour leur haute affinité contre la protéase principale du SARS-CoV-2 et que les quatre principaux composés ont des effets toxiques minimes et une bonne absorption. De plus le Kaempférol-3-O-rutinoside et la Vitexine ont montré une très bonne énergie libre de liaison. Ces résultats prometteurs des simulations MD prouvent la valeur de ces composés pour le développement futur de médicaments pour lutter contre la maladie à coronavirus.

Notons également que le Moringa oleifera est déjà bien connu pour ses nombreuses vertus:

https://anothertree.com/moringa-c-est-quoi/

Le COVID-19 causé par le SARS-CoV-2 est responsable de la mort de millions de personnes dans le monde. Elle a des effets dévastateurs sur la population de tous les pays. À cet égard, les composés phytochimiques des plantes médicinales pourraient être explorés pour prévenir cette maladie. M. oleifera est une plante miracle aux propriétés antibactériennes, antivirales et antioxydantes en raison de sa teneur élevée en flavonoïdes, glucosides et glucosinolates. Par conséquent, nous avons construit une bibliothèque de 294 composés phytochimiques de M. oleifera et l’avons filtrée à travers le FAF-Drugs4. En outre, des études d’amarrage moléculaire de composés phytochimiques filtrés ont été réalisées avec l’enzyme Mpro pour étudier les interactions de liaison. Les propriétés de similarité médicamenteuse, la prédiction ADMET ont été analysées pour déterminer l’aspect thérapeutique de ces composés. Sur la base du score d’énergie de liaison des 4 meilleurs composés, les résultats indiquent que la vicenine-2 a l’affinité de liaison la plus élevée (−8,6calkcal mol−1) par rapport à la molécule de référence (−8,4 kcal mol−1). Les résultats d’ADMET révèlent que les quatre principaux composés ont des effets toxiques minimes et une bonne absorption. De plus, une simulation de dynamique moléculaire à 500 ns des quatre principaux composés a montré que le Kaempférol-3-O-rutinoside et la Vitexine ont une bonne stabilité avec Mpro. Ces deux composés ont ensuite été soumis à un calcul de MMPBSA (dernières 50 ns) pour analyser la stabilité protéine-ligand et le comportement dynamique. Le Kaempférol-3-O-rutinoside et la Vitexine ont montré une très bonne énergie libre de liaison, c’est-à-dire -40,136 kJ mol-1 et -26,784 kJ mol-1, respectivement. Les résultats prometteurs des simulations MD prouvent la valeur de ces composés pour le développement futur de médicaments pour lutter contre la maladie à coronavirus.

Bernard Sudan

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, "Nicotine and Immunology" in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed. https://www.dermiteseborrheique.net https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique https://www.bernardsudan.net/ https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber