La fin de l’effet soi-disant placebo et le commencement d’un nouveau paradigme

La médecine contemporaine a toujours ignoré les rémissions spontanées de certaines maladies en invoquant un effet placebo et en impliquant le psychisme du patient sans aucune preuve scientifique.

De plus, elle imposa des études en double aveugle contre « placebo » à Jacques Benveniste pour occulter ses résultats démontrant un effet biologique sans molécule (1) et en évitant soigneusement de s’appliquer à elle-même les mêmes contraintes pour ses molécules et médicaments mis sur le marché (Médiator, Vioxx et Coxibs, etc.) (2) avec les multiples scandales à répétition de ces dernières années (3).

Or, une récente vidéo mise en ligne sur YouTube (4) le 11 mars 2013 démontre que l’eau en mouvement a la capacité de mémoriser une fréquence de 24 Hertz émise par un haut-parleur…mais seulement visible via une caméra 24 images par seconde et donc non visible à l’oeil nu par l’être humain (5).

Nous sommes bien en présence d’un phénomène électromagnétique démontrant que l’eau en mouvement est capable d’imprimer des basses fréquences, précisément ce que Jacques Benveniste démontrait dans sa publication originale de 1988 avec un phénomène ondulatoire visible à l’oeil nu grâce à son test de dégranulation des basophiles humains.

Le trio infernal de l’époque (Maddox, Randi et Stewart) voulait une réplication totale de ce phénomène qui maintenant est reproductible à cent pour cent (24 Hertz  en résonance avec une caméra 24 images par seconde) et donc à cette époque même avec plusieurs paires de lunettes, ces malheureux n’auraient rien pu voir…On se souvient aussi que la soi-disant recherche française (INSERM et CNRS) n’avait rien fait pour défendre le grand chercheur Jacques Benveniste, découvreur du PAF-acether et du test de dégranulation des basophiles humains (TDBH), vite oublié pour pouvoir écouler des milliers de médicaments inutiles et dangereux…(6).

Les temps ont changé et maintenant la malheureuse tendance d’obscurantistes ne s’aventure plus à défendre ses « excellents médicaments » ainsi que le soi-disant effet placebo.

N’oublions pas que le corps de l’être humain adulte contient environ 60% d’eau et que le cerveau en contient environ 80%, de quoi réfléchir en voyant la vidéo avec la fréquence 24 Hertz…

Nous sommes donc réellement en face d’un nouveau paradigme qui va bouleverser tous les traitements des maladies et on peut noter qu’une simple expérience dans un jardin est plus efficace que de multiples expériences en biologie moléculaire sans résultat par des chercheurs polytechniciens.

Références

(1) http://www.nature.com/nature/journal/v333/n6176/abs/333816a0.html

(2) http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/medicaments-utiles-inutiles-ou

(3) http://www.bernardsudan.net/post/Comment-certains-chercheurs-maintiennent-la-pens%C3%A9e-unique-et-les-dogmes-existants-en-%C3%A9vitant-toute-autre-recherche-trop-prometteuse-%213

(4) http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-sudan/060413/la-memoire-de-leau-de-jacques-benveniste-visible-loeil-nu-pour-les-nuls

(5) http://www.bernardsudan.net/post/La-m%C3%A9moire-de-l-eau-de-Jacques-Benveniste-visible-%C3%A0-l-%C5%93il-nu-pour-les-Nuls-%214

(6) http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-sudan/170413/realite-de-la-memoire-de-leau-de-jacques-benveniste-lhaptene-nicotine-de-la-dermite-seborrheique