« Marianne », Elie Arié et la biologie numérique…

« Les homéopathes sont-ils des charlatans ? »

par Elie Arié (Marianne) dimanche 14 mars 2010

Autopsie d’inepties:

« L’homéopathie, comme tout médicament, comporte un effet placebo. Mais le problème que souligne le médecin Elie Arié est que l’homéopathie n’a aucune obligation juridique de prouver une efficacité supérieure à cet effet placebo pour commercialiser un médicament »

L’efficacité supérieure des « médicaments » » de Mr. Arié a bien été démontrée récemment avec le vaccin anti H1N1, un vaccin inutile contre une pandémie qui n’existait pas ! Avec de plus l' »efficacité » du Tamiflu, interdit de prescription aux enfants en Grande-Bretagne alors que la France « scientifique » continuait de le prescrire pour éliminer les stocks commandés par l’Etat !
Quant à prouver une efficacité supérieure à un placebo pour les médicaments « allopathiques » de Mr. Arié, que dire des centaines de médicaments déremboursés pour le peu de service médical rendu et ayant tous eu une AMM… Bravo, Mr. Arié !

« Il est très amusant de voir comment l’homéopathie s’astreint à fournir des tas d’explications pseudo-scientifiques – mémoire de l’eau, radicaux, etc. – que personne n’exige d’elle ».

Mr. Arié n’a pas fait de remises à niveau depuis la publication de Jacques Benveniste sur les hautes dilutions… en 1988 dans Nature. Les travaux de Benveniste ont évolué vers la biologie numérique, un autre paradigme… qui pourrait « nuire » aussi bien à la médecine homéopathique qu’allopathique… et évoquer la « mémoire de l’eau » est une technique de dénigrement utilisée pour justement éviter ce qui pourrait très prochainement balayer les obscurantistes. On sait bien que Benveniste avait contacté une foule d’homéopathes pour avoir leur soutien: peine perdue, il n’eut aucune réponse ce qui est normal puisque cette tendance est aussi en danger… de disparition par la biologie numérique…

« Pour obtenir le droit de commercialiser son produit comme un médicament, un laboratoire doit obligatoirement fournir ces preuves »

Bravo pour tous les labos qui ont fourni les preuves de l’efficacité des Coxibs (Vioxx, Prexige, Celebrex, Bextra, etc.) avec les effets secondaires mortels que l’on connaît. Traiter un rhumatisme pour terminer avec un arrêt cardiaque traduit le manque de discernement dans la pseudo argumentation de Mr. Arié !

« Avec celui des hautes dilutions qui ne contiennent plus aucune molécule du produit prescrit, c’est là l’autre « grand mystère arithmétique » de l’homéopathie : ça marcherait très bien au cas par cas, et puis, quand on fait l’addition au niveau d’une population, ça ne marche pas du tout ! »

Parce ce que l’addition au niveau d’une population, le « vaccin anti-H1N1 » a très bien « fonctionné »… et les tonnes d’antibiotiques prescrits contre des réactions virales… pendant des décennies pour remplir les caisses de l’industrie pharmaceutique et alors que les « spécialistes » expliquent maintenant que les antibiotiques ne sont à utiliser que contre des réactions bactériennes… Bravo Mr. Arié !

Mr. Arié, le problème n’est pas de couper une molécule en deux au delà du nombre d’Avogadro car le problème des hautes dilutions est en fin de compte une question de communication électromagnétique entre les cellules par basses fréquences ce qui va prochainement éliminer aussi bien la médecine allopathique que la médecine homéopathique.

Les éléphants qui communiquent par infrasons se sont enfuis sur les hauteurs des collines de Sri Lanka alors que les touristes avec leur trousse de médicaments remplis de molécules se sont fait emportés par le tsunami fin 2004… sur les plages de Phuket… !
En conclusion pour Mr. Arié s’il est encore capable de méditer un peu:

« Jusqu’à sa mort, il était évident que Van Gogh n’avait aucun talent »

« Jusqu’à Thomas Edison, il était évident qu’on s »éclairerait toujours à la bougie »

« Avant Copernic, il était évident que la terre était le centre de l’univers »

« Ite, missa est »