L’aveu réaliste du PDG de Sanofi-Aventis

in Challenges.fr le 13 février 2010

« On ne trouve pas assez de nouveaux médicaments », Chris Viehbacher (Sanofi-Aventis)

SANOFI-Aventis annonce des résultats record pour 2009: 8,4 milliards de bénéfice pour 29,3 milliards de chiffre d’affaires, soit une rentabilité de 29%. Exceptionnel! L’année a été record pour les vaccins contre la grippe avec 280 millions de doses et un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros, soit une augmentation de 55% par rapport à l’année précédente. La grippe A proprement dite a représenté 400 millions d’euros de chiffre d’affaires. C’est ensuite l’automédication et la santé grand public qui a connu la plus forte croissance (+26,8%). Pourtant, malgré ces résultats, le groupe poursuit son plan d’économie et de restructuration. C’est vrai en particulier pour la Recherche et le Développement qui subit une réorganisation importante. « L’important en R&D c’est qu’on trouve! » explique à Challenges.fr, le directeur général Chris Viehbacher qui ajoute « dans toute l’industrie pharmaceutique, en dix ans on n’a pas trouvé assez de nouveaux médicaments malgré des investissements très lourds. Nous avons investi 25 milliards d’euros en cinq ans pour très peu de nouveaux médicaments. Il faut changer de modèle. »

Au moins Viehbacher exprime une part de vérité en disant qu’il faut changer de modèle. Le problème, c’est qu’il faut avouer le fiasco de la biologie moléculaire et envisager la recherche vers la biologie numérique de Jacques Benveniste alors que la médecine n’a pas encore eu sa révolution numérique… C’est la prochaine étape. Patience, cela viendra lentement mais sûrement. Ensuite il faudra envisager de travailler moins pour gagner plus, plus en vie et non en survie à produire des vaccins inutiles ou des médicaments comme le Vioxx ou le Prexige. Vasella de Novartis a encore loupé le coche montrant ainsi ses limites !