Téléthon: le fiasco de la biologie moléculaire

L’avis de Pierre Bergé et la polémique actuelle suite à ses propos ne font que confirmer la fin d’une époque. En effet, la population ne peut plus gober indéfiniment n’importe quoi. Les réactions à l’encontre de la vaccination de masse contre la grippe A en est un exemple flagrant.
Depuis plus de vingt années de collectes impressionantes et les résultats nuls au niveau de la recherche uniquement concentrée sur la biologie moléculaire et le génome humain, les citoyens sont dans leur droit légitime de se poser des questions sur les orientations de la recherche et la finalité des fonds collectés.
Nous sommes confortés dans notre stupéfaction actuelle surtout en entendant les journalistes qui régulièrement nous annoncent des progrès fantastiques en citant « le cas unique » d’une maladie rarissime traitée par thérapie génique pour faire gober encore une fois que la « recherche » en biologie moléculaire a besoin de temps, encore quelques décennies voire quelques siècles à collecter des millions d’euros…pour rien.
On comprend mieux pourquoi une multitude de « chercheurs » n’avait pas intérêt à laisser passer les travaux de Jacques Benveniste en biologie numérique!
Il valait mieux vendre plus de cinq cents médicaments (avec AMM…) pendant des décennies et déremboursés récemment pour le « peu de service médical rendu »…et imposer des études en double aveugle contre placebo à Jacques Benveniste…
Conclusion: les Français n’avalent plus n’importe quoi aux sens propres et figurés du terme (médicaments inutiles et de plus toxiques sans oublier les informations manipulées et soufflées dans l’oreillette aux journalistes dociles).

Fermer le menu